WP 4 – Réseaux économiques

un assemblage céramique de Bi’r Samut, (© MAFDO, A. Bülow-Jacobsen)

L’économie du désert Oriental a reçu une attention considérable de la part des chercheurs au cours de ces trente dernières années, principalement en raison de l’extraordinaire richesse des textes de l’époque romaine retrouvés à Bérénice, à Coptos ou dans les fortins. Une grande partie de ce travail a permis de placer la région dans une image plus large des modèles économiques romains et d’examiner comment la documentation rassemblée dans les ports et les stations du désert se compare à ce qui est connu dans d’autres contextes provinciaux. Le projet voudrait dorénavant adopter une vision plus large de l’économie du désert oriental en élargissant notre compréhension de son économie à l’étude des périodes antérieures, en particulier l’époque ptolémaïque.

Quels réseaux locaux ont fourni la poterie des voyageurs du désert à l’époque ptolémaïque ? Comment le réseau de connexions révélé par ce matériau élargit-il notre compréhension à la fois des  modes de gestion ptolémaïques de la région, mais aussi de la nature particulière du désert lui-même?

Afin de progresser dans ce domaine, le groupe de travail WP 4 organisera un atelier (« L’économie matérielle de l’économie des matériaux du désert Oriental ») qui abordera les vestiges matériels, en particulier la céramique, mais qui portera aussi une attention au verre, aux textiles et aux restes organiques, en particulier aux preuves du transport et de l’échange des denrées alimentaires. La recherche atteint dorénavant un moment où les études demandent des approches plus globales : plutôt que de décrire simplement les vestiges découverts sur les sites, il est essentiel d’analyser les particularités régionales, en particulier celles illustrées par les conteneurs céramiques. Cette enquête se fera aussi en parallèle de la base de données et du SIG développés dans le WP 1 et modélisés en WP 3. L’analyse de la distribution de certains produits nous permettra de construire des modèles économiques basés non seulement sur des textes, mais aussi sur la culture matérielle. Les résultats de ces travaux seront associés aux recherches effectuées dans le cadre du groupe WP 5: l’on s’attend à voir des corrélations entre les modèles sociaux et économiques révélés par le projet.


The economy of the Eastern Desert has received considerable attention from scholars over the last thirty years, primarily due to the extraordinarily rich Early Roman textual remains recovered at Berenike, Koptos or in the fortresses. Much of this work has aimed to situate the region within a larger picture of globalised Roman economic patterns, and to consider how the evidence gleaned from the desert ports and stations can be compared with what is known from other provincial contexts. As for now the ERC project aims to take a broader view of the economy of the Eastern Desert by expanding our understanding of its economy to include earlier periods, especially the Ptolemaic period.

What local networks supplied the pottery for the desert travellers in the Ptolemaic period, for example? How does the network of connections revealed by this material expand our understanding both of the particularities of the Ptolemaic treatment of the region, but also of the peculiar nature of the desert itself?

As a way of making progress in this area, WP 4 will include a workshop (“The material economy of the Eastern Desert”) from the point of view of the material remains, particularly the pottery, but also with some attention being paid to glass, textiles and organic remains, especially evidence for the transport and exchange of foodstuffs. Research now at a point when the data demands a more integrated approach: rather than simply describing the remains recovered at the site, it is critical to analyse the regionally-specific patterns that this data presents, particularly for the pottery. This will be done in conjunction with the database and spatial framework developed in WP 1 and modelled in WP 3. This will facilitate the analysis of distribution patterns for certain commodities and allow us to build models of economic behaviour based not on texts alone, but on an integrated picture that includes the artefactual evidence. The results of this WP will be of interest to the research carried out as part of WP 5 as well since economic behaviours have a significant social component and it is expected to see correlations between the social and economic patterns revealed by the project.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search