WP 2 – Travaux de terrain

le campement de la MAFDO à Bi’r Samut, janvier 2016 (© MAFDO, G. Pollin)

Bien qu’une grande partie des informations ait déjà été récoltée pour l’époque romaine, l’exploration du désert pour les époques pharaonique et ptolémaïque ne fait que commencer. Sur les 70 sites environ connus à ce jour, une douzaine seulement présente des installations qui nécessiteraient une fouille archéologique. Parmi eux, la MAFDO a déjà entièrement étudié le district de Samut, comprenant la mine d’or de Samut nord et le fort de Bi’r Samut. Ces travaux, réalisés en situation d’urgence, ont montré l’importance de fouiller un site pour l’exactitude chronologique et l’étude minutieuse de ses vestiges. Il a également fourni une quantité significative de données primaires sur les réseaux, même si elles restent limitées en raison de la proximité des deux sites.

Seule une sérialisation — comme celle réalisée sur les forts romains par la MAFDO entre 1994 et 2013 — fournira un échantillon suffisant de forts et de stations, ainsi que de sites périphériques, qui permettra d’effectuer des analyses de réseaux. L’objectif est de poursuivre les prospections et les fouilles dans la partie ouest de la route Edfou – Bérénice: les vestiges y sont en plus grand danger de disparition que les forts et les stations situés entre Bi’r Samut et la mer Rouge, du fait de leur proximité avec la route asphaltée. Les actions de la mission se sont concentrées en 2017 et 2018 sur le site d’‘Abbad, sérieusement endommagé en 2014-2015. Les prochaines campagnes s’attacheront à l’analyse d’el-Kanaïs, un fort construit au pied d’un sanctuaire sculpté dans la montagne par Seti Ier (Nouvel Empire) et de ses environs; d’autres forts (Abou Rahal et Abou Midrik notamment) seront aussi prochainement à l’étude, en fonction de l’avancement des travaux.

Parallèlement aux travaux sur la période ptolémaïque, de nouveaux sont également prévus sur des sites datés du Nouveau Royaume. La plupart des recherches dans le désert Oriental se sont concentrées sur les inscriptions hiéroglyphiques, mais la récente analyse des Klemm et Klemm a démontré l’importance des sites d’occupation, dont aucun n’a fait l’objet de fouilles. Ainsi, pour la première fois, en 2015 et 2016, trois membres de la MAFDO ont effectué des fouilles à Samut el-Beda, près de Samut nord,  un village de mineurs.


Although much of the field data has already been gathered for the Roman era, the archaeological work is far from being complete for the Pharaonic and Ptolemaic periods. About 70 are currently known, a dozen only has facilities that could require excavation. Among them, the MAFDO has already fully excavated the gold mine of Samut north, and the fort of Bi’r Samut. This work, conducted in an emergency situation, has shown the importance of excavating a site for chronological accuracy and the careful study of the remains. It generated important initial data on networks, but this is generally limited because of the very small scale of the vicinity of the two sites.

Only a serialization — like the one carried out on the Roman forts by the MAFDO between 1994 and 2013 — will provide a sufficient sample of forts and stations, as well as peripheral sites, which will allow to conduct network analyses. Our goal is to continue surveying and excavating in the western part of the Edfu-Berenike road: the remains are there in greater danger of extinction than the forts and stations located between Bi’r Samut and the Red sea, due to their proximity to the asphalt road. The mission has conduct excavations in 2017-2018 in ‘Abbad  that was seriously damaged in 2014-2015. It will focus then on el-Kanaïs, built at the foot of a sanctuary carved into the mountain by Seti I (New Kingdom) and its suroundings. Other forts (Abu Rahal and Abu Midrik for example) will be explored within 5 years of the project, according to the rhythm of our excavations.

In parallel with the work on the Ptolemaic period, surveys are also planned on sites dated to the New Kingdom. Most of the studies in the Eastern Desert have focused on hieroglyphic inscriptions but the recent one conducted by Klemm and Klemm have shown how important was the archaeological corpus of Pharaonic sites, none of which have been excavated. For the first time during the 2015 and 2016 seasons, three members of the MAFDO have excavated a Pharaonic miner village located at Samut el-Beda, located near Samut north.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search